Zoom sur le café péruvien

En 2021 la quantité de café péruvien produit a atteint 227 600 tonnes. Le volume exporté vers 45 pays a été de 187 000 tonnes, soit l’équivalent de 4 millions 83 mille quintaux de café.

D’autre part, le
Conseil National du Café (JNC) a averti que le changement climatique,
l’agriculture migratoire et l’abandon des plantations contraignent la
production de café au Pérou. Les régions les plus touchées par ces difficultés
sont Junín, San Martín, Huánuco, Pasco et Cusco, où la culture de café joue un
rôle central pour plus de 200 milles familles qui se dédient
principalement à ce produit. Pour cette raison, douze coopératives de café
de différentes régions ont associé la culture du café à l’agroforesterie, dans
un engagement pour l’atténuation du changement climatique, un système
d’épargne-retraite et l’accréditation zéro émission de gaz à effet de serre.
Par ailleur, l’autorisation de fin de l’année dernière par l’Union Européenne
de l’écorce de café pour faire des infusions suppose un nouveau débouché
commercial, qui en plus de représenter un nouveau revenu économique pour les
producteurs, contribue à la conservation des sols dans le sens où ces
« déchets » ne seront plus jetés, ce qui acidifiaient encore plus les
sols amazoniens. 

Aujourd’hui, le Pérou se trouve parmi les 10 principaux pays producteurs de café dans le Monde, tout se plaçant au deuxième rang dans la liste des pays exportateurs de café certifié biologique et commerce équitable. Afin de positionner les attributs différentiels que le café péruvien offre au monde, PromPerú – Commission Pour la Promotion du Pérou pour les Exportations et le Tourisme – a lancé la marque « Cafés del Perú » destinée à regrouper la diversité, le l’origine, la spécialité, la traçabilité et la durabilité du café produit dans ce pays.

Le label, disponible pour les producteurs et importateurs de cafés de spécialités, représente tous les types de cafés produits sur le territoire péruvien et caractérisés par leur haute qualité.