Daniela Capuano – Torréfactrice, Meilleur Ouvrier de France 2019 catégorie Torréfacteur, Torréfactrice

« On peut presque dire que je suis née dans un champ de café, en effet, quand j’étais petite fille, je passais toutes les vacances scolaires chez mes grands-parents qui étaient producteurs de café à Três Pontas (surnommée Terra do Café par les brésiliens). J’adorais séjourner à la ferme au moment de la récolte car ils nous laissaient jouer avec mes cousins et ma sœur dans le patio où les cerises de café étaient mises à sécher.

Pendant mes études, j’ai eu l’opportunité d‘exercer le métier de barista. A la faveur de voyages et de découvertes j’ai participé à de nombreux championnats. Ce qui m’a naturellement donné envie de me former à la torréfaction. En 16 ans d’aventure caféinée, j’ai torréfié plusieurs tonnes de cafés verts, de toute provenance du plus rare au café dit de commodité. Si je me rêve globe trotteuse du café, je suis en tout premier lieu une passionnée !

Le monde du café, comme d’autres d’ailleurs, est encore très masculin. En effet, ce sont les hommes qui sont souvent à la tête de poste à responsabilités, que ce soit du producteur jusqu’à la tasse.
Mais de plus en plus de femmes se font une place avec éclat, là où il y a la prise de décisions. Et ce qui me rend heureuse, en tant que passionnée, c’est de voir que la présence accrue de la femme dans la filière café rend celle-ci de plus en plus créative, inclusive, et résiliente.  Le monde du café ne pourra que devenir plus riche de cette diversité.
En tant que femme, je crois qu’il est essentiel de pouvoir se projeter… J’espère que mon titre ouvrira la voie à d’autres jeunes femmes et leur donnera envie de se lancer dans des concours comme celui des Meilleurs Ouvriers de France. »

Si vous étiez un torréfacteur ?
Je serais un Loring.

Si vous étiez un souvenir café ?
Un souvenir lié à mon enfance : chercher des “filipes*” sur le patio et donner à mon grand-père pour qu’il nous paie une glace. 
*filipes une cerise double
Philippine, jeu qui consiste quand on trouve une amande double à la partager avec quelqu’un. Par la suite le premier qui aborde l’autre en disant « bonjour Philippine » a gagné. 

Si vous étiez une origine ?
Je serais le Brésil  et plus particulièrement le Terroir de Caparaó.

Si vous étiez un café ?
Je serais un Bourbon Jaune Nature.

Si vous étiez une torréfaction ? un procédé de torréfaction ?
Moyenne, avec un super équilibre entre acidité et corps.

Si vous étiez une extraction ?
Je serais l’Aeropress.

Si vous étiez un résultat en tasse ?
Je serais celui qui donne envie de boire encore une deuxième, troisième …

Si vous étiez une boisson café ?
Je serais un espresso martini.

Si vous étiez une action green ?
L’agroforesterie.